Highlight ■ Rez : Kangding Ray – Day 1

Ecouter le podcast

Kangding Ray, né David Letellier en France, fait partie de la scène glitch/minimal électronique de Berlin depuis la moitié des années ‘00. D’un antécédent musical rock comme guitariste et batteur, il fait ses débuts dans la maison de disque allemande Raster Noton avec son premier album, Stabil, en 2006.

Il étonne la scène électronique avec la qualité de sa musique. Stabil commence avec une combinaison étonnamment  précise de mélodies accessibles et de clics caractéristiques du glitch minimal. Avec ceci, il rejoint le rang des grands de l’électronique minimal comme Alva Noto tout en restant plus accessible que le fameux Ryoji Ikeda.
Il réaffirme sa présence dans Raster Noton avec Automne Fold sorti en 2008, un album qui se distingue directement en se classant dans le registre le plus écoutable de la maison de disque.
Mais on ne peut pas directement dire cela, car il sort en 2011 l’album OR qui vient visiter des mélodies électroniques qui ne peuvent être qualifiées que par le terme anglais « Dark ». C’est avec cet album qui brouille les limites de l’électro expérimentale que Kangding Ray pousse sa musique au niveau supérieur, aux franges les plus sombres du minimal. Il mélange analogue et digital dans une véritable orgie de sons.
Avec cette dernière parution, il vient à l’Électron ce soir, jeudi 5 avril à minuit, au Rez de l’Usine. Ses performances sont reconnues comme étant un moment intense d’expérimentation musicale; tout ça pendant qu’il « sample » (échantillonne) des voix et mixe des couches d’instruments incluant machines analogues, laptop, claviers midi et guitare. Accompagné de Wiiskiller comme VJ, c’est un spectacle qui risque de vous mettre en transe!

Nassim Rousset de Fréquence Banane