Feedback ■ Palladium : Django Django – Day 1

Django Django, la nouvelle sensation electro rock venue d’Ecosse, ouvrait l’Electron Festival hier soir au Palladium. Si le buzz n’a cessé d’augmenter depuis la sortie de leur premier single mi 2010, c’est avec leur premier album que la presse spécialisée et le public se sont véritablement emballés. Et manifestement pas sans raison.

A peine une heure de live aura suffi à Django Django pour prouver que leur nouveau statut de phénomène de l’année n’était pas surfait. Presque tous les morceaux de leur album ont été passés en revue devant une audience conquise d’avance. Mais comment ne pas succomber devant leurs morceaux à la fois dansants et fascinants, teintés de psychédélisme et d’électro. Electron ne s’est vraiment pas trompé en programmant Django Django ce premier soir : ouvrant sur Hail Bop, le groupe montre à la fois sa capacité à capturer les foules tout en imposant son style particulier, tandis que sur le tube Waveforms, il réussit à faire danser les Genevois. Quant à Default, il met tout le monde d’accord, tant son rythme chaloupé et sa mélodie entraînante fascinent et séduisent.

Si c’est particulièrement en France que Django Django a rencontré le succès, notamment aux travers de leur label tricolore Because, le quatuor a su prouver son authenticité à la presse britannique réputée exigeante. Et c’est manifestement en live que le groupe atteint son objectif : entre salles combles, public conquis et critiques abasourdis, Django Django ne peut qu’affirmer son statut de meilleur nouveau groupe de Grande-Bretagne !

Eléonore Payró de Fréquence Banane