Projection au Spoutnik ■ 3D Kids – Day 2

Comment initier les enfants à la culture électronique ? C’est simple, il faut aller au cinéma Spoutnik et profiter des projections qui ont lieu l’après-midi.

Dans une ambiance cosy, les bambins comme les adultes, sirotant boissons sucrées et gazosas, se sont délectés hier après-midi de la projection de 3D Kids.

Douze courts métrages de qualités se sont succédés. Ils ont d’ailleurs été choisi avec grand soin par  Räzvan Soudan, un enfant de six ans. Le spectateur a pu donc accompagner pendant une soixantaine de minutes des robots inventeurs de proverbes sonores, un soleil vêtu d’un lange de nuage, un ogre-cuisinier, des bonshommes scoubidous et autres personnages farfelus.

Pas de mots… les dialogues sont remplacés par des partitions sonores. Chaque conte prend alors une autre dimension ; une troisième dimension qu’est l’imagination ! Tous ces petits microcosmes semblent alors animés par la musique. Ou serait-ce les images qui génèrent un concerto de notes ?

Les enfants ont en tout cas été absorbés par la projection… aucun n’a bronché, tous sont restés obnubilés par le défilé de courts métrages. L’enfant n’est il pas le juge le plus sage ? Il est bien rare que les mouflets soient aussi calmes et attentifs dans une salle de cinéma. La preuve que cette programmation fut une réussite.

Aurélie Hofer de Fréquence Banane